Emission de titres publics de l'année 2018 : 547 milliards de FCFA à mobiliser pour l’Etat du Mali

Le Ministre de l'Economie et des Finances Dr. Boubou CISSE a présidé la cérémonie de lancement du calendrier d’émission de titres publics de l'année 2018, organisée par la Direction Nationale du Trésor et de la Comptabilité Publique, le jeudi 25 Janvier 2018, à l'Hôtel Radisson Blu de Bamako.

"Afin de réaliser les infrastructures nécessaires à son développement économique, l’Etat du Mali, à l’instar des autres pays de la zone, recourt au marché financier régional de l’Union, une source de financement importante. C’est dans ce cadre que l’Etat du Mali est présent sur le Marché Financier Régional, à travers des émissions de bons et obligations du Trésor avec le concours de l’Agence UMOA-Titres, de la BCEAO et des Sociétés de Gestion et d’Intermédiation" a déclaré Dr. Boubou Cissé, Ministre de l'Economie et des Finances.

L’Etat du Mali intervient régulièrement sur le marché financier régional de l’UEMOA à travers des émissions de titres publics pour le Financement des investissements publics et la couverture des besoins ponctuels de trésorerie.

Si en 2017, le Mali a mobilisé un montant de 473,36 milliards FCFA, les besoins pour l’exercice 2018 en termes d'émissions de titres publics sont ressortis à 547 milliards FCFA (192 milliards FCFA en bons et 355 milliards FCFA en obligations). Les 22 émissions de titres publics sont prévues tous les 15 jours (un mercredi sur deux) et se répartissent en 9 bons assimilables du Trésor et 13 obligations assimilables du Trésor, en raison de 20 à 25 Milliards de FCFA par émission. Ainsi 150 milliards de FCFA seront mobilisés lors du première trimestre, 160 milliards de FCFA lors du 2ème trimestre, 135 milliards de FCFA lors du troisième trimestre et enfin 102 milliards de FCFA lors du dernier trimestre 2018.

« C’est le lieu pour moi de vous remercier, particulièrement les établissements de crédit, les compagnies d’assurance et les organismes de sécurité sociale pour votre participation remarquable aux émissions de titres publics de 2017 » a déclaré le Ministre de l’Economie et des Finances pour féliciter les investisseurs malgré un resserrement de liquidité sur le marché en 2017. Il a lancé un appel aux investisseurs afin qu’ils puissent continuer à appuyer l’Etat du Mali ses efforts de développement en souscrivant largement à ses bons et obligations durant l’année 2018

Les établissements de crédit, les Sociétés de Gestion et d’Intermédiation (SGI) ainsi que les organismes financiers régionaux disposant d’un compte de règlement dans les livres de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) sont les structures habilités à la souscription primaire des bons et obligations du Trésor. Les autres investisseurs, personnes physiques ou morales, quel que soit l’Etat sur le territoire duquel ils sont établis, peuvent y souscrire que par l’intermédiaire d’établissements de crédit et de SGI implantés sur le territoire de l’Union.

« Soyons tous acteurs de notre développement en investissant dans les titres publics du Mali » a déclaré Mr Sidi El Moctar Bah, le Directeur Général du Trésor et de la comptabilité Publique.

La cérémonie a eu lieu en présence du directeur national de la BCEAO, de la nouvelle présidente de l'Association des Professionnels des Banques et Etablissements Financiers (APBEF), des partenaires techniques et financiers, du Directeur de l’Agence UMOA-Titres et sa délégation (qui ont effectué le déplacement de Dakar) ainsi plusieurs diplomates accrédités au Mali.

Back to Top