Assemblées Annuelles de la Banque Islamique de Développement (BID) à Jakarta en Indonésie sur la période du 16 au 19 mai 2016

06/09/2016

Cliquez ici pour télécharger le document

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou CISSE, a participé aux Assemblées annuelles de la Banque Islamique de Développement (BID) à Jakarta en Indonésie sur la période du 16 au 19 mai 2016.

En marge des Assemblées, le Ministre, au nom du Gouvernement du Mali,  a procédé à la signature de deux Accords avec la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA) et la Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC).

  Avec la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique, le Ministre de l’Economie et des Finances a signé, le 17 mai 2016, l’Accord de prêt de 10 millions de dollars américains soit environ 5,95 milliards de F.CFA  pour le financement complémentaire du projet d’électrification rurale dans trente et  deux (32 ) villages du Mali répartis dans cinq régions .

Le projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie sectorielle de l’énergie du Mali pour la période 2012-2020 en vue de développer le secteur de l’électrification afin d’améliorer les conditions de vie des habitants et contribuer au développement durable du pays.

Le projet vise à :

  • permettre l’accès durable à l’électricité des populations, des centres de services sanitaires, des écoles, des unités administratives, commerciales, industrielles et agricoles dans la zone du projet, améliorant ainsi les conditions de vie des populations ;
  • contribuer à l’essor des petites industries ainsi que des petits ateliers de production et de transformation des produits agricoles;
  • réduire l’utilisation abusive de la couverture végétale en tant que source principale d’énergie ;
  • contribuer à l’atteinte des objectifs du Gouvernement de fournir l’électricité à environ 80% de la population rurale du pays à l’horizon 2020 dont la couverture actuelle ne dépasse pas 17%.

Le Fonds d’Abu Dhabi contribue à ce financement pour un montant de 8,82 millions de dollars US soit environ 5,25 milliards de F.CFA.

S’agissant  de la Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC), membre du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID), le Ministre Boubou CISSE a signé  l’Accord-Cadre de coopération de 180 millions US$ soit environ 107,100 milliards de F.CFA  avec Monsieur Hani Salem SONBOL, Directeur Général de l’ITFC.

Cet accord, qui couvrira la période 2016 – 2018, vise à financer les deux secteurs  stratégiques au Mali : l’énergie et l’agriculture. Il couvre les importations de produits pétroliers raffinés et d’énergie ; l’importation d’intrants agricoles et de denrées alimentaires ; l’exportation de produits agricoles ; et la mise en place de lignes de financement des banques locales avec pour objectif de soutenir les PME.

Le Mali est un pays-membre enclavé et non producteur de pétrole, l’importation de produits pétroliers est ainsi vitale, et une nécessité pour sa croissance économique. Elle est aussi déterminante pour d’autres secteurs clés tels que l’industrie, l’agriculture et les services. En outre, soutenir le programme de sécurité alimentaire à travers l’importation de céréales et d’autres denrées alimentaires est essentiel pour lutter contre la malnutrition et favoriser la réduction de la pauvreté, tout en améliorant le bien-être social et à la stabilité du Mali.

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou CSSE, a déclaré que  le financement de l’ITFC contribuera aux efforts du Gouvernement pour sécuriser la fourniture d’électricité dans le pays, une composante du secteur énergétique vitale pour le développement économique et social. 

Quant à Monsieur Hani SONBOL, il a rappelé que l’objectif principal de l’ITFC est de promouvoir le commerce international et les échanges entre les pays-membres de l’OCI. Les importations d’énergie, de produits pétroliers et de denrées alimentaires dans le cadre de cet accord se feront principalement à travers les pays-membres voisins. L’ITFC facilite le financement du commerce et contribue ainsi au développement du commerce entre pays-membres de l’OCI. 

 

 

Back to Top